Histoire des Bateaux Mouches

Histoire des Bateaux-Mouches

Il est aisé de comprendre pourquoi les villes traversées par des fleuves navigables ont vu leurs principaux monuments construits sur leurs rives. La vertu de ce moyen de transport connu bien avant l’avènement de la roue a permis l’érection des plus belles merveilles historiques du monde et Paris ne fait pas exception : la Tour Eiffel, le Louvre, le Musée d’Orsay, la Conciergerie, l’Hôtel de Ville, ou encore la Cathédrale Notre Dame ; tous ces sites ont été construits au fil de la Seine et font le bonheur des touristes et des amoureux qui voient défiler sous leurs yeux, le temps d’une promenade ou d’un dîner romantique, l’histoire de la Ville Lumière.

Une croisière sur la Seine évoque sans détour les  «bateaux-mouches» , ce nom qui a traversé depuis longtemps les frontières françaises et qui est un Must-Do pour tout touriste qui se respecte. Mais derrière ce lieu-commun se cache une épopée passionnante qui nous replonge dans la grande histoire de France.

Attention ! Il ne faut pas confondre les bateaux-mouches avec la Compagnie des Bateaux-Mouches®. Les Bateaux-Mouches® sont des bateaux-mouches, mais tous les bateaux-mouches ne sont pas des Bateaux-Mouches®, suivez-vous ? Et d’ailleurs quelle est donc cette mouche attribut de ces fameux bateaux ? Il y a en fait deux mouches, ou plus exactement une mouche et un Mouche qui se partagent la proue du bateau.

Origine de l'expression  «bateau-mouche» 


Bateau Mouche quai Serin à LyonLe terme  «bateau-mouche»  naît au XIXe siècle sur les rives de la Saône, dans une des banlieues sud de Lyon, construit sur d’anciens bras fluviaux comblés afin d’assainir la ville. Ces bras fluviaux, autrefois appelés  «mouches»  ont donné leur surnom à ce quartier, le quartier de la Mouche et, c’est tout naturellement que les embarcations sorties de ses chantiers navals en 1862 ont vite été associés à leur lieu d’origine : les bateaux-mouches étaient nés grâce à l’ingéniosité de Messieurs Chaize et Plasson et à leur compagnie de bateaux de transport de passager, la Compagnie des  «Mouches» . Plasson eut alors la très bonne idée de répondre à un appel d’offre des organisateurs de l’exposition universelle de 1867 pour la desserte fluviale de la ville de Paris. Trente bateaux-mouches furent ainsi acheminés par la Saône vers Paris et firent la joie des Parisiens qui adoptèrent sans plus tarder ce nouveau moyen de navigation. Il faut dire que des prescripteurs de renom leur firent honneur, à l’instar du tsar Alexandre III et de ses deux fils, jeunes et beaux grands-ducs qui écumaient les bals parisiens et dont les tabloïdes de l’époque relataient faits et gestes dans les moindres détails.

On doit la première mention imprimée des bateaux-mouches à Paul Bert, qui dans ouvrage posthume de 1887, les y décrit ainsi:  «Les bateaux-mouches qui transportent les passagers sur la Seine, dans la traversée de Paris et la banlieue, sont des bateaux à hélices mus par la vapeur. Ils contiennent de 300 à 400 personnes tant dans leur cabine que sur le pont. Par leur rapidité et le bas prix des places, ils rendent de grands services à la population parisienne» . (Paul Bert. Lecture et leçon de choses, 1887). En l’occurrence, il ne s’agit pas à l’évidence de l’usage touristique que nous connaissons aujourd’hui, mais bien d’un réel moyen de transport permettant de se rendre d’un point à un autre de Paris en un rien de temps et pour des prix défiant toutes concurrences.

Cependant, cette apogée des Bateaux-Mouches n’est que de courte durée. Les progrès technologiques magnifiés lors de l’exposition universelle de 1867 et qui avaient permis leur apparition, tombent en désuétude face au développement du Métropolitain qui sonne le glas de la navigation de transport sur la Seine à partir de 1900 et de l’ouverture de la première ligne de métro qui relie la Porte de Vincennes à la Porte Maillot.

L'essor des Bateaux-Mouches


Bateaux MouchesIl faudra attendre l’esprit précurseur et très humoristique d’un certain Jean Bruel pour que les bateaux-mouches réapparaissent dans leur version touristique actuelle après la Seconde Guerre Mondiale. Celui-ci achète en effet un exemplaire des bateaux-mouches de l’exposition universelle et le réplique dans sa nouvelle compagnie fluviale : la Compagnie des Bateaux-Mouches® naît en 1950 en même temps que le dépôt de la dénomination Bateaux-Mouches en tant que marque commerciale. Et afin de s’assurer une campagne de marketing digne de ce nom, il se permet d’inventer le mythe du fondateur des Bateaux Mouches : Jean-Sébastien Mouche. En partenariat avec un célèbre journaliste de l’époque, Robert Escarpit, collaborateur du journal  «Le Monde» , il en rédige une biographie romanesque : Jean-Sébastien Mouche serait collaborateur du baron Haussmann, et créateur d’une police d’agents secrets, les  «mouchards» . Le 1er avril 1953, il se fend d’une inauguration en grande pompe avec la participation exceptionnelle du Ministre des Transports et du Préfet de Paris qui rendent hommage au courage et au génie du créateur, fictif, des Bateaux-Mouches. Cet événement est largement repris par les médias et marque l’avènement du tourisme fluvial à Paris.

Découvrez nos dîners-croisières Bateaux Mouches sur la Seine, mais aussi les déjeuners-croisières Bateaux Mouches et les croisières promenades sur la Seine.

Découvrir Paris

Paris offre à ses visiteurs des milliers de visages différents, selon les coins que l'on visite et le moment de la journée où on la contemple. Il y a donc tout autant de manières de la découvrir et de l'aimer.
Votre session a expiré. Vous allez être redirigé vers la page d'accueil.