Hôtel de Ville

Hôtel de Ville

Bordé au nord par la rue de Rivoli et au sud par la Seine, l’Hôtel de Ville constitue l’un des poumons du 4ème arrondissement de Paris. Ayant connu diverses insurrections au cours des siècles qu’il a vu défiler, l'Hôtel de Ville fut souvent le point de ralliement d'émeutiers, insurgés et révolutionnaires. D'Etienne Marcel à la Fronde, de la Révolution aux journées révolutionnaires de juillet 1830 et février 1848, de la Commune à la Libération de Paris, l'Hôtel de Ville est un lieu chargé d'histoire.

Un lieu politique majeur


Depuis 1357, date à laquelle Etienne Marcel fait l’acquisition de ce qui s’appelait alors la  «Maison aux Piliers» , l'Hôtel de Ville de Paris héberge successivement les plus grandes institutions de Paris. De 1789 à 1794, l'Hôtel de Ville de Paris abrite le Comité de salut public et devient l’un des endroits stratégiques de la Révolution Française. C’est aussi de l'Hôtel de Ville que partent les grands mouvements de foule s’élevant contre les corps constitués et les lois.

Durant les Trois Glorieuses, pendant l’été 1830, la commission municipale présidée par le marquis de La Fayette y prend ses quartiers à son tour. Presque vingt ans plus tard, en 1848, la République est proclamée depuis ce même bâtiment par Lamartine. C’est encore entre les murs de l’Hôtel de Ville que siège le comité central pendant la période insurrectionnelle de la Commune en 1871. La révolte contre le gouvernement qui venait d'être élu au suffrage universel est une réaction à la défaite française de la guerre franco-prussienne de 1870 et à la capitulation de Paris. Mais contraints au repli par l’offensive que l’armée de Versailles engage, les communards abandonnent le bâtiment avant de l’incendier, le 24 mai 1871. Le palais est réduit en cendres, tout comme ses archives et sa bibliothèque.

La reconstruction après la Commune


Dès août 1871, le nouveau conseil municipal affirme sa volonté de rebâtir l’Hôtel de Ville au même endroit. Après un long débat opposant ceux qui souhaitent une simple restauration à ceux qui lui préfèrent une totale reconstruction, il est décidé que la construction du nouveau palais municipal sera soumise à un concours et que le nouveau monument devra être bâti sur les fondations de l’ancien. Le bâtiment est donc reconstruit entre 1874 et 1882 sur les plans des architectes Théodore Ballu et Edouard Deperthes. La façade, de style néo-renaissance, s'inspire largement de celle de l’ancien bâtiment. Bien que l’inauguration officielle du nouvel Hôtel de Ville ait lieu le 13 Juillet 1882, la décoration picturale des nombreuses salles d’apparat n’est entièrement achevée qu’en 1906. La grande diversité des artistes qui ont participé à la décoration apporte au lieu un éclectisme artistique original et harmonieux. La façade principale est ornementée des grandes figures de la ville de Paris : artistes, savants, politiciens, industriels… tous ceux qui ont marqué l’Histoire de Paris y sont représentés. Le fronton central est pour sa part orné d'une horloge sur laquelle y sont inscrites les figures du Travail et de l'Instruction, de la Seine et de la Marne, le tout surplombé par la Ville de Paris.

Un bâtiment aux multiples fonctions


Sous le Second Empire, l’Hôtel de Ville, devenu le siège de la préfecture, accueille de brillantes fêtes, comme par exemple lors de la venue de la reine Victoria, reine de Grande-Bretagne et d’Irlande. Après sa reconstruction, l’Hôtel de Ville devient le lieu où se déroulent les plus grandes festivités et célébrations officielles. Lieu de pouvoir où siège le conseil de Paris et lieu de prestige où sont reçus les hôtes du maire, l'Hôtel de Ville est aujourd’hui le plus grand bâtiment municipal en Europe.

Découvrir Paris

Paris offre à ses visiteurs des milliers de visages différents, selon les coins que l'on visite et le moment de la journée où on la contemple. Il y a donc tout autant de manières de la découvrir et de l'aimer.