Origines du Bistro Parisien Origines du Bistro Parisien

Origines du Bistro Parisien

Quand on vous dit « bistro » vous pensez à quoi ? A Paris pardi ! Terme très évocateur de l’ambiance populaire qui règne dans certains coins de la capitale française et indissociable de la vie parisienne, l’origine de ce mi-café mi-restaurant mi-bar populaire reste encore pourtant bien floue… Retour sur les racines d’un lieu et d’un nom emblématiques.

Un emblème parisien

A l’instar des crêpes à la Bretagne, de la tartiflette à la montagne, du froid en Alsace ou de l’accent chantant en Midi Pyrénées, le bistro est l’un des grands symboles indissociables de la ville de Paris. Café-restaurant-bar, on y boit un verre, on y grignote, on y mange des petits plats traditionnels français, généralement cuisinés à la bonne franquette. Des nappes à carreaux rouges et blancs, tantôt en plastique, tantôt en papier, un service rapide sans trop de chichis, une ambiance populaire et familiale et des prix dans la plupart des cas abordables font la recette du succès du bistro parisien. On y retrouve souvent les mêmes entrées et plats simples mais goûteux, comme les terrines, les petites salades, le bœuf bourguignon, le pot au feu, la blanquette de veau ou l’indémodable steak-frites. Si les vins ne sont pas des grands crus tout en restant bien agréables, de plus en plus de bistrots se spécialisent maintenant dans ce breuvage dont les Français raffolent et agrémentent leurs cartes de bonnes bouteilles.

Malgré le succès de ce lieu sans prétention, l’origine de son appellation reste toutefois un vrai mystère. Tout le monde le connaît, mais son histoire semble bien orpheline. La preuve, étymologiquement vierge de toute racine, même son orthographe reste confuse. Bistro, bistrot ? On ne sait guère. Du coup, on accepte les deux. Et les dictionnaires ont bien des difficultés à nous éclairer, puisqu’ils se contentent d’un vague : « Bistro (ou bistrot): origine incertaine ». Nous voilà bien avancés...

Mythe ou réalité ?

Mais d'où peut donc bien provenir le mot « bistrot » ? En fouillant un peu, on trouve quelques hypothèses plus ou moins farfelues.

Certains soutiennent que le mot est apparu pour la première fois en 1884, dans le livre les « Souvenirs de la Roquette » écrit par l'abbé Moreau, qui désignait par ce terme un petit café où l'on peut se faire servir à manger et à boire dans un cadre très simple. Une autre hypothèse revient plus fréquemment et semble être la préférée des historiens… en étant tout aussi non fondée que les autres. L'étymologie du mot « bistro » remonterait à 1814, à l’époque de l'occupation de Paris par les soldats de la cavalerie de l’armée russe du tsar Alexandre I, qui avaient l’habitude de crier « быстро, быстро » dans les bars parisiens pour demander qu’on leur serve rapidement à boire. « быстро », qui signifie « vite » en russe, se prononce en français « bystro »…

Pour manger à la bonne franquette, découvrez notre sélection de restaurants parisiens, parmi lesquels Bofinger, La Coupole ou encore le Bistro Parisien à deux pas de la Tour Eiffel.
Votre session a expiré. Vous allez être redirigé vers la page d'accueil.