Histoire du Printemps Haussmann Histoire du Printemps Haussmann

Histoire du Printemps Haussmann

Situé dans le 9ème arrondissement de Paris, le Printemps Haussmann est un grand magasin où sont vendues les principales enseignes de la mode, de la beauté et du luxe. Elles sont réparties par thème dans les trois bâtiments du magasin et réparties sur 27 étages et 43 500 m².

Naissance d’un grand magasin

En 1865, le self-made-man Jules Jaluzot décide de faire construire son premier magasin au croisement du boulevard Haussmann et de la rue du Havre. A l’époque, ce quartier est assez éloigné du cœur de Paris mais l’entrepreneur et son acolyte Duclos voient la proximité de la gare saint Lazare et les passages couverts des Grands Boulevards comme un bon moyen d’amasser finalement suffisamment de clientèle. Ils achètent donc dans un premier temps les 3 étages d'un immeuble haussmannien cossu. Il s’appellera le « Printemps ». Après Le Bon marché (le premier grand magasin de Paris créé en 1852), le BHV et la Samaritaine, le Printemps s’impose comme le dernier grand magasin de la capitale dans lequel le Tout-Paris doit se ruer pour espérer être à la pointe de la mode. Cette toute première version du Printemps est pourvue de larges vitrines et ressemble fortement à une sorte de grand marché couvert dont la toiture est maintenue par des colonnes.

Seulement un an après son ouverture, le Printemps tape fort en sortant une véritable innovation devenue aujourd’hui tradition : les soldes ! Au lieu de perdre les vêtements ou produits passés de mode, pourquoi ne pas continuer à les vendre pendant une période définie à prix cassés ? Le principe séduit les clientes et, malgré la crise, le Printemps connaît des années très prospères.

En 1874, le Printemps Haussmann se développe : de nouveaux étages sont loués et deux maisons de la rue voisine de Provence sont annexées au magasin. Des ponts de fer sont construits pour relier les bâtiments entre eux et, clou du spectacle, deux ascenseurs intègrent les lieux. Aucun magasin de l’époque n’avait encore intégré de telles innovations. Suite à ces travaux, le magasin jouit d’une très belle réputation dans toute la capitale. Le développement se poursuit les années suivantes avec de nouveaux bâtiments voisins achetés et une quatrième façade acquise rue de Caumartin.

Mais en 1881, un immense incendie détruit entièrement les immeubles du Grand Magasin. Seuls les immeubles récemment acquis de la rue Caumartin échappent à la catastrophe. Jaluzot remonte rapidement la pente et reconstruit le bâtiment. L’architecture du nouveau Printemps devient alors l’archétype même du grand magasin moderne.

Changement de direction et poursuite des grandes ambitions

En 1905, la direction change de mains et c’est Gustave Laguionie qui reprend le Printemps avec beaucoup d’ambition. Laguionie souhaite agrandir encore le magasin afin que les marchandises soient visibles au maximum et séduisent la clientèle. Le style architectural du nouveau Printemps Haussmann est superbe : surplombé d'une immense coupole finement travaillée et d'une terrasse avec vue panoramique, c’est LE grand magasin de luxe du début du 20ème siècle.

Si un nouvel incendie saccage de nouveau le magasin en 1923, la deuxième reconstruction – basée sur les mêmes plans d’avant sinistre - se fait aussi rapidement que la première. Une nouvelle coupole en vitrail, symbole du magasin, est posée. Rapidement après le chantier, le Printemps Haussmann décide de créer l’évènement en organisant des expositions à l’intérieur même des bâtiments et transforme ses vitrines en véritables œuvres d’art. C’est d’ailleurs au début du 20ème siècle que sont créées les vitrines animées de Noël que nous pouvons encore admirer aujourd’hui à la période des fêtes de fin d’année.

Le Printemps d’aujourd’hui

Aujourd’hui, le Printemps Haussmann est composé de trois bâtiments : le Printemps de la Mode, haut de neuf étages, le Printemps de la Beauté et de la Maison (onze étages) et le Printemps de l'Homme qui s’étale sur sept étages. En 2001, le Printemps consacre un étage entier au luxe : le Printemps du Luxe. Deux ans plus tard, le magasin ouvre les portes du plus grand «espace beauté» du monde. En 2006, un étage entier de pas moins de 3 000 m² est totalement consacré aux chaussures pour femmes. Enfin, un « food hall » réservé à l'épicerie et la gastronomie de luxe, fait de nouvelles émules.

Découvrir Paris

Paris offre à ses visiteurs des milliers de visages différents, selon les coins que l'on visite et le moment de la journée où on la contemple. Il y a donc tout autant de manières de la découvrir et de l'aimer.
Votre session a expiré. Vous allez être redirigé vers la page d'accueil.