La Goutte d'Or

Au sud du 18ème arrondissement, le quartier de la Goutte d’or forme un rectangle situé entre le boulevard de la Chapelle, le boulevard Barbès, la rue Ordener et les voies de chemin de fer de la Gare du Nord. Très cosmopolite, ce quartier toujours plein de vie se transforme doucement au fil du temps, tout en gardant l’atmosphère très populaire qu’on lui connaît.

Un quartier cosmopolite

Pour la petite histoire, le nom de la Goutte d’Or vient de la couleur du vin que l'on produisait sur ces terres, jusqu'au 19ème siècle. Attirant des célibataires venus de province désireux de travailler dans la capitale, les premiers lotissements du quartier étaient composés de petits appartements et d'hôtels meublés. Ce type d’immeuble favorisa par la suite l'accueil de migrants belges, polonais, italiens et espagnols qui s’y installèrent en masse. A partir de la deuxième moitié du 20ème siècle, c’est au tour des communautés maghrébine et séfarade d’être charmée par ce terrain d’accueil, suivies d’une population africaine qui prit notamment leur quartier dans la rue des Poissonniers. Des Portugais, des Yougoslaves mais aussi des Chinois s’y installèrent ensuite, offrant à la Goutte d’Or sa coloration pluriculturelle. Avec 36% des habitants nés à l’étranger, c’est le quartier le plus éclectique de la capitale.

Outre le fait d’attirer des migrants venus des quatre coins du monde, le quartier se distingue aussi par le poids de sa jeunesse : ici, un habitant sur quatre a moins de vingt ans ! Très dynamique, le quartier connaît cependant de grandes difficultés économiques et sociales, ce qui explique la présence de nombreux logements HLM, mais aussi de vendeurs à la sauvette et de petits trafics en tout genre. Faites donc attention en arpentant les rues du quartier, et notamment à la sortie du métro Barbès, car c’est aussi ici que les pickpockets aiment s’installer.

Un pôle commercial majeur

La diversité ethnique qui caractérise la Goutte d’Or ainsi que de grands magasins à prix cassés tels que Tati ont fait de ce quartier un axe commercial très prisé. La foule vient y chercher des mets exotiques qu’on peine à trouver ailleurs à Paris : des produits venant tout droit d'Afrique sont ici vendus dans de nombreux commerces, que ce soit en gros ou en détail. Les marchés Dejean (situé près du métro Château Rouge) ou Barbès (installé le mercredi et le samedi matin sous le métro aérien des boulevards Rochechouart et de la Chapelle) regorgent de bijoux, de tissus mais aussi de poissons, viandes, épices et condiments qui sentent bon les terres africaines et maghrébines.

Au centre du quartier, la rue Doudeauville est l’une des plus commerçantes et des plus animées jusque tard le soir. Si vous voulez déguster des plats camerounais, sénégalais, zaïrois… c’est à la Goutte d’Or qu’il faut se rendre ! Le quartier abonde de petits restaurants typiques à prix tout à fait abordables.

Découvrir Paris

Paris offre à ses visiteurs des milliers de visages différents, selon les coins que l'on visite et le moment de la journée où on la contemple. Il y a donc tout autant de manières de la découvrir et de l'aimer.
Votre session a expiré. Vous allez être redirigé vers la page d'accueil.