Centre Pompidou

Inauguré en 1977, le Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou communément appelé  «Centre Pompidou»  ou tout simplement  «Beaubourg» , est un établissement pluriculturel basé dans le quartier de Beaubourg. La création de cette institution aujourd’hui emblématique du 4ème arrondissement de Paris, découle de la volonté du Président Georges Pompidou de créer un espace totalement dédié à la création contemporaine des 20ème et 21ème siècles. Il souhaitait réunir arts plastiques, littératures, design musique et cinéma afin de proposer au public l’institution pluriculturelle la plus complète possible. Avec de vastes galeries d’expositions permanentes et populaires, l'une des trois plus importantes collections d'art moderne et contemporain au monde, des salles de cinéma et de spectacle, mais aussi une grande bibliothèque publique de lecture (la première d’Europe !), il est aujourd’hui évident que l’ancien Président français a largement relevé son pari. Retour sur l’histoire d’une institution qui a fait polémique.

Culture populaire versus culture élitiste

Si le Président Pompidou tenait tant à créer un centre national pluriculturel, c’est qu’il était confronté à plusieurs préoccupations auxquelles la construction d’un musée d’un genre nouveau pourrait répondre. En effet dans les années 1970, Paris perdait sa place de leader sur la scène artistique contemporaine mondiale : de plus en plus contestée par New York, la capitale française se devait d’offrir un espace original et reconnu dans le monde entier.

Ensuite, il était important pour Georges Pompidou que toutes les formes d’expression artistiques modernes, quelles qu’elles soient, soient promues et favorisées, et ce notamment par la pluridisciplinarité ; il ne désirait pas faire de celle-ci l’apanage d’une élite parisienne restreinte. Mais ses grandes ambitions n’étaient pas du goût de tout le monde et suscitèrent de très intenses débats. Un véritable bras de fer s’engagea entre les partisans d’une culture populaire comme le prônait Pompidou, face aux partisans d’une culture beaucoup plus élitiste.

Les aspirations artistiques d’un Président

«Je voudrais passionnément que Paris possède un centre culturel comme on a cherché à en créer aux États-Unis avec un succès jusqu’ici inégal, qui soit à la fois un musée et un centre de création, où les arts plastiques voisineraient avec la musique, le cinéma, les livres, la recherche audiovisuelle etc. Le musée ne peut être que d’art moderne, puisque nous avons le Louvre. La création, évidemment, serait moderne et évoluerait sans cesse. La bibliothèque attirerait des milliers de lecteurs qui du même coup seraient mis en contact avec les arts.» - Georges Pompidou.

 «Le paquebot de la culture» 

Malgré les nombreuses polémiques autour de la création du centre, le Président successeur Valéry Giscard d’Estaing inaugure, le 31 janvier 1977, le centre national d'art et de culture Georges Pompidou. Le tollé ayant résonné par-delà les frontières de l’Hexagone, la cérémonie se fait en présence de nombreuses personnalités nationales et internationales du monde politique et culturel.

L'architecture du centre suscite une nouvelle vague d’interminables polémiques : énormes canalisations mises en évidence, escaliers électriques, passerelles métalliques, tout ce qui est habituellement dissimulé lors d’une construction est ici volontairement exposé à la vue de tous. Le centre est dès lors surnommé  «Notre-Dame de la Tuyauterie» ,  «le Pompidolium»  pour les sceptiques,  «le paquebot de la culture»  pour les plus enthousiastes.

Mais le public choisit très vite son camp et dès la première année de son ouverture, le centre rencontre un très vif succès. Initialement prévu pour accueillir 5000 visiteurs par jour tout au plus, le centre verra en débarquer cinq fois plus. Si la majorité des visiteurs viennent pour les grandes expositions permanentes ou temporaires, le succès est également au rendez-vous à la Bibliothèque publique d’information.

Pour ses 20 ans, le centre a fermé ses portes afin d’être entièrement rénové. Sa superficie est accrue de plus de 8 000 m² et les différentes surfaces et volumes de l’espace sont réaménagés. Davantage d’œuvres peuvent ainsi être exposées et des spectacles de danse, de théâtre ainsi que des concerts y sont organisés. Un tout nouvel espace pour enfants présente deux expositions chaque année. Notez que les étages supérieurs offrent un superbe panorama sur Paris. Vous pouvez y accéder par les escalators qui donnent sur la piazza.

Vous pouvez visiter les expositions temporaires et permanentes en réservant à l'avance vos billets pour Beaubourg.

Découvrir Paris

Paris offre à ses visiteurs des milliers de visages différents, selon les coins que l'on visite et le moment de la journée où on la contemple. Il y a donc tout autant de manières de la découvrir et de l'aimer.
Votre session a expiré. Vous allez être redirigé vers la page d'accueil.