Histoire des Galeries Lafayette

Débutée à la fin du 19ème siècle, l’histoire des Galeries Lafayette est peu commune. Situées sur le célèbre boulevard Haussmann dans le 9ème arrondissement, elles sont aujourd’hui, plus de cent ans après l’ouverture du premier magasin, devenues l’un des symboles de la capitale française. Chaque année, pas moins de 25 millions de visiteurs foulent ainsi les 70 000 m² de ce grand magasin et admirent la superbe coupole de son hall central.

Un projet visionnaire de grands magasins

En 1893, Théophile Bader et Alphonse Kahn, deux cousins fraîchement débarqués d’Alsace, se lancent dans l’ouverture d’un petit magasin de 70 m² situé à l’angle de la rue La Fayette et de la rue de la Chaussée d’Antin. Autrefois appelé "Aux Galeries Lafayette", l’origine du nom des galeries vient simplement de l’adresse du premier magasin qui se logeait au numéro 1 de la rue du même nom. Le double « t » du logo cache pour sa part le dessin d’une petite Tour Eiffel épurée qui fait référence aux origines parisiennes du magasin. L’emplacement des Galeries Lafayette est idéal : elles profitent de la proximité de l’Opéra Garnier ainsi que des Grands Boulevards qui se trouvent dans leur prolongement et d’où les promeneurs et les potentiels clients affluent.

Trois ans plus tard, les cousins achètent tout l’immeuble qui se trouve au numéro 1 de la rue La Fayette. L’extension ne se fait pas plus attendre puisqu’en 1903, ils prennent possession des numéros 38, 40 et 42 du boulevard Haussmann, et le 15 de la rue de la Chaussée d’Antin. Durant les dix premières années, l’entreprise familiale cherche donc à s’étendre un maximum et à grignoter du terrain dans ces immeubles haussmanniens dont l’architecture est particulièrement propice à l’installation de ce type de commerce.

Naissance d’un bazar de luxe

C’est en 1912 que ce qui n’était qu’un petit commerce familial devint véritablement un magasin de grande ampleur. Cette année-là, ce que l’on surnomme le « vaisseau amiral » (situé boulevard Haussmann) des Galeries Lafayette prend l'aspect architectural assez exceptionnel qu’on lui connaît aujourd’hui. Le rêve de « bazar de luxe » des cousins prend enfin vraiment forme avec cet immense espace richement aménagé. Le style de rampe du grand escalier principal est directement inspiré de celui de l’Opéra de Paris. Surplombant le magasin à 43 mètres de hauteur, l’immense coupole du hall principal devient l’emblème des Galeries Lafayette. Ses vitraux de style néo-byzantin laissent passer les rayons du soleil qui inondent d’une lumière chaude le grand hall.

Mais la folle ambition des cousins ne s’arrête pas aux riches ornements du magasin : aux 96 rayons existants vinrent ainsi s’ajouter des espaces à vivre, tels qu’un fumoir, un salon de thé et une belle salle de lecture. Cerise sur le gâteau, une terrasse au sommet des Galeries offre aux visiteurs une superbe vue panoramique sur Paris. C’est ainsi que le petit magasin haussmannien se transforma en espace tentaculaire de commerces et de loisirs et devint un lieu incontournable de visite pour tous les riches étrangers de passage à Paris.

La démocratisation de la mode

La vocation première des Galeries Lafayette a depuis toujours été l’alliance de la mode et de la nouveauté. Afin d’être le plus visible possible et de faire un pied-de-nez à tous ses concurrents, Théophile Bader décide que les pièces de haute-couture les plus prisées du moment qu’il mettait en rayon deviendraient accessibles à toutes les bourses. Pour cela, il acquiert des unités de production afin de créer sa propre marque de vêtements. Il fait par la suite confectionner des pièces de couture à la pointe de la mode afin de les vendre à des prix bien plus abordables que ses chics concurrents.

Grâce à cette technique, il fait d’une pierre deux coups : il démocratise l’accès à la mode et fait de son magasin l’adresse incontournable non seulement des bourgeoises de Paris, mais aussi des ouvrières de la couture. Tout Paris se presse aux Galeries et le succès est colossal. Le magasin tient sa clientèle fidèle grâce à la diversification constante de son offre. Aux rayons classiques dédiés aux vêtements pour femme sont ajoutés les rayons « vêtements pour homme », « décoration d’intérieur », « jouets » et « arts de la table ». Et pour une fidélisation maximale, des rendez-vous annuels sont instaurés avec la clientèle, comme les fameux « 3J », créés en 1958 et permettant d’acquérir des articles actuels et de bonne qualité à des prix exceptionnellement bas pendant trois jours.

L’esprit et les valeurs Lafayette

En 1969, un nouveau magasin destiné à des clients jeunes et affilié aux Galeries Lafayette ouvre ses portes de l’autre côté de la rue Mogador. « Le club 20 ans » présente des styles de produits divers et variés, comme des vêtements, de la musique ou encore un des produits drugstore. La mode pour homme prendra par la suite possession des rayons, à laquelle viendra s’ajouter le Lafayette Gourmet. En 1984, le hall principal est entièrement réorganisé afin d’y ouvrir des boutiques de luxe.

L’année 2001 marque un grand pas dans la communication publicitaire autour des Galeries. L’enseigne gagne en galon et s’offre une immense première campagne publicitaire aujourd’hui connue de tous les Parisiens et de tous les touristes, avec « Les aventures de Laëtitia Casta au pays des Galeries Lafayette ». Cette série de photos innovante, moderne et décalée incarne parfaitement les valeurs et « l’esprit » du magasin ; elle remporte un franc succès et marque le début d’une longue collaboration entre le mannequin et les Galeries.

Le grand magasin accueille par la suite de prestigieuses manifestations en présentant des créateurs ou des artistes majeurs de notre temps. Afin de renforcer son lien avec la mode mais aussi avec la création en tout genre, le magasin ouvre la Galerie des Galeries, un espace situé au premier étage et libre d’accès à tous qui met en exergue les liens intrinsèques qui existent entre la mode, l’art et le design.

Découvrez notre offre Paris Shopping Experience aux Galeries Lafayette avec accès au salon lounge.

Découvrir Paris

Paris offre à ses visiteurs des milliers de visages différents, selon les coins que l'on visite et le moment de la journée où on la contemple. Il y a donc tout autant de manières de la découvrir et de l'aimer.
Votre session a expiré. Vous allez être redirigé vers la page d'accueil.