Histoire du Procope

Au 13 rue de l’Ancienne Comédie dans le 6ème arrondissement de Paris se trouve un véritable lieu historique, carrefour de rencontres et rendez-vous entre les plus grands artistes et intellectuels : le Procope.

Les origines du Procope

C’est en 1670 que Francesco Procopio dei Coltelli, jeune Sicilien de Palerme, pose ses valises en France et entame un petit boulot en tant que garçon dans un petit café situé au cœur de Paris, à Saint-Germain-des-Prés. Ambitieux, il décide quelques années plus tard de se mettre à son compte en rachetant l’établissement qu’il décore somptueusement afin d’attirer la riche clientèle parisienne.

Rebaptisé sous le nom de Procope, l’établissement flambant neuf devient rapidement l’un des cafés littéraires les plus en vue de la capitale. Les plus grands écrivains et intellectuels du 18ème siècle - Diderot, Voltaire, Montesquieu et d’Alembert- défilent au Procope, qui devient un véritable QG durant la Révolution Française. Musset et Verlaine y ont composé quelques unes de leurs proses et le "tout-Paris" finit par se retrouver autour des tables du restaurant. Le Procope acquit le rang du plus grand café littéraire du monde et durant plus de 200 ans, tous ceux qui portaient un nom ou qui espéraient s’en faire un, que ce soit dans le monde des lettres, des arts ou de la politique, le fréquentèrent. Les plus grandes légendes sont nées dans ce café : Diderot rédigea quelques uns des articles de l’Encyclopédie entre ses murs et Benjamin Franklin y a préparé le projet d’alliance de Louis XVI avec la nouvelle République et y aurait écrit des éléments de la future Constitution des États-Unis.

Décoration d'origine, rendez-vous des art et des lettres

Ces bribes d’Histoire se retrouvent un peu partout dans le décor du Procope : le papier peint datant de 1830 et estampillé  «Liberté, Égalité»  nous rappelle la naissance de la République, les échanges épistolaires de Corneille à Colbert les grandes amitiés entre hommes de lettres, et la cloche de Marat l’âme de la Révolution Française. Tout dans ce café appelle le visiteur aux bons souvenirs de l’Histoire : la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 recouvre les murs de l’une de salles, de nombreux documents d’origine évoquant la Révolution sont accrochés aux murs et  «Citoyen»   «Citoyenne»  sont respectivement inscrits sur les portes des toilettes pour hommes et femmes. Élément fard du café, un chapeau de Napoléon que ce dernier a laissé sur les lieux trône à présent dans l’entrée. Le toit du bâtiment et les balcons en fer forgé de la devanture sont aujourd’hui inscrits aux monuments historiques. Indémodable, le Procope reste l’adresse parisienne incontournable où les personnalités médiatiques, littéraires et politiques aujourd’hui aiment se montrer.

Découvrir Paris

Paris offre à ses visiteurs des milliers de visages différents, selon les coins que l'on visite et le moment de la journée où on la contemple. Il y a donc tout autant de manières de la découvrir et de l'aimer.
Votre session a expiré. Vous allez être redirigé vers la page d'accueil.