Histoire des ponts de Paris Histoire des ponts de Paris

Histoire des ponts de Paris

Véritable berceau de la capitale, l’histoire de la Seine et de ses ponts est intrinsèquement liée à celle de Paris et de ses habitants. L'île de la Cité constitue le noyau dur autour duquel s'est agrandie la ville au fil des siècles. La Seine a ainsi vu fleurir des dizaines de ponts au-dessus de son lit afin de relier l’île aux rives droite et gauche de la ville. Le fleuve coupe Paris sur 13 kilomètres d’est en ouest et est aujourd’hui traversé par 37 ponts et passerelles.

Aux origines des ponts parisiens

De la tribu des Parisii (peuple belge vivant sur l’actuelle région parisienne et dont le nom signifie en celte « embarcation sur l'eau ») aux Romains qui donnèrent à la ville le nom de Lutèce, tous ceux qui ont vécu sur les terres parisiennes ont cherché à exploiter au maximum la Seine grâce à la navigation fluviale. La tribu gauloise des Parisii, installée dans la région au cours du 3ème siècle avant J.C., avaient fait de l'île de la Cité le cœur de leur village. Après la conquête de Lutèce par les Romains, la ville a pris possession de la rive gauche de la Seine, et s’est étendue sur l'actuelle montagne Sainte Geneviève (située dans le quartier latin). Entre 885 et 887, les Vikings assiégèrent Paris, forçant les habitants à se réfugier de nouveau sur l’île de la Cité, bien moins vulnérable. A l’époque, seuls deux ponts reliaient l’île au reste de la ville : le Grand Pont et le Petit Pont. Le Petit Pont fut victime à plusieurs reprises des diverses invasions que Paris a connues. Long de 40 mètres, il fut reconstruit en 1850, constitue aujourd’hui le pont le plus petit de la capitale sous le nom de Petit-Pont – Cardinal Lustiger en 2013.

Au Moyen-âge (du 5ème au 15ème siècle), ceux qu’on appelait « les marchands de l'eau » étaient si puissants que le sceau de leur corporation devint celui de la ville. C’est à cette époque que les ponts commencèrent réellement à se multiplier. Au 12ème siècle, le roi Louis VII fait installer orfèvres et changeurs à l’emplacement de l’ancien Grand Pont qui deviendra donc le Pont au Change. Témoin de l’Histoire et des courtiers de change qui y tenaient place pour échanger les monnaies, il garda son nom jusqu’à aujourd’hui. En 1413, Charles VI baptise pour sa part un nouveau pont qu’il nommera le Pont Notre-Dame, pont reliant le quai de Gesvres au quai de la Corse sur l’île de la Cité.

Mais ces ponts, robustes ouvrages en bois, devaient supporter le poids de dizaines de maisons, de riches boutiques et d’armureries, si bien qu’ils finissaient tous par s’écrouler. Même si certains noms et emplacement ont été gardés, il ne reste aujourd’hui plus aucun pont construit à l’époque du Moyen-âge, tous ayant succombé au poids des demeures, aux incendies ou aux crues !

Les nouveaux ponts de la Seine

Au 17ème siècle, la circulation entre les deux rives de la capitale s’intensifie et il devient nécessaire de construire de nouveaux ponts pour désengorger le trafic. C’est alors que le Pont Neuf, le plus vieux pont de Paris, fut achevé en 1607, sous le règne d’Henri IV alors que sa première pierre fut posée par le roi Henri III en personne. Il doit son nom à la nouveauté que constituait à l'époque un pont sans aucune habitation et doté de trottoirs protégeant les piétons de la boue et de la circulation. Il est aussi le tout premier pont en pierre à traverser entièrement la Seine et à ne pas avoir été couvert.

Dans la vague d’urbanisation de l’île Saint Louis, l’ingénieur-entrepreneur Christophe Marie fut chargé de construire à son tour un nouveau pont. S’étalant sur pas moins de 20 ans, la construction du Pont Marie (du nom de son constructeur, donc) fut achevée en 1635. Cinquante maisons seront ensuite bâties sur le pont. En 1658, les eaux de la Seine en crue détruisent deux arches avec la vingtaine de maisons qui les surmontaient. Si en 1660 un pont de bois le remplace pour rétablir la circulation, ce n’est qu’en 1677, grâce au ministre Colbert, que le pont fut reconstruit en pierre.

Débuta ensuite la construction du Pont Royal entre 1685 et 1689, sur les plans de Mansart et entièrement financée par le roi Louis XIV - ce qui lui vaudra le nom qu’il porte aujourd’hui. Ce pont était, au 18ème siècle, un haut lieu de la fête à Paris. A cette époque, la qualité de construction des ponts progresse grandement et les accidents se font plus rares. En 1769, Louis XVI prit enfin la décision d’interdire toute construction de maisons sur les ponts afin d’éviter à ces derniers de trop lourdes charges. En chantier au moment de la révolution française, le pont de la Concorde a été construit avec des pierres provenant de la Bastille, récemment détruite. Elargi en 1930, le pont de la Concorde est aujourd’hui celui qui supporte le plus de trafic.

Au 19ème siècle, d’anciens ponts en bois sont reconstruits en pierre afin d’améliorer leur robustesse. Du pont Mirabeau en passant par les ponts Sully, des Invalides ou par le magnifique pont Alexandre III (construit en 1900 à l’occasion de l'Exposition Universelle de 1900 et célébrant l’amitié franco-prussienne), tous les anciens ponts du Paris moyenâgeux ont été remplacés par de larges ponts en pierre dénués d’habitations. Certains, situés aux mêmes emplacements que les tout premiers ponts en bois lutéciens, sont les témoins de l’histoire et du riche passé de la capitale, quand d’autres ponts très récents présentent une belle originalité architecturale. Le pont Bir-Hakeim, reconstruit en 1905 et surmonté d’un viaduc métallique qui laisse passer la ligne 6 du métro, en est un bel exemple.

Pour admirer au plus près les ponts parisiens, nous vous recommandons vivement une croisière sur la Seine, notamment celle des Bateaux Mouches depuis le pont de l'Alma ou encore les Bateaux Parisiens depuis le pont de la Bourdonnais, à deux pas de la tour Eiffel.

Découvrir Paris

Paris offre à ses visiteurs des milliers de visages différents, selon les coins que l'on visite et le moment de la journée où on la contemple. Il y a donc tout autant de manières de la découvrir et de l'aimer.
Votre session a expiré. Vous allez être redirigé vers la page d'accueil.